En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site et à optimiser votre navigation. Aucune information n'est enregistrée.

Imprimer

La santé au Burkina Faso

 Le Burkina Faso s’est doté d’un Plan de Développement Sanitaire (P.N.S.D.) couvrant la période 2001-2010.

I/ Système de Santé Publique :

Les structures sanitaires publiques sont organisées en trois niveaux pyramidaux :

- à l’échelon du Centre de Santé et de Promotion Sociale.
- à l’échelon du Centre Médical avec antenne chirugicale.

En 1997, le rayon moyen de couverture d’un C.S.P.S. était de 9,7 km.

Objectifs du P.N.S.D. :

 

II/ Situation sanitaire :

La morbidité générale de la population est élevée (15,8 % en 1995) ; elle est surtout élevée chez les enfants de moins de cinq ans et chez les personnes âgées.
Les principales causes de consultation dans les services de santé de base sont : le paludisme, les infections respiratoires (dont la tuberculose), les maladies diarrhéiques, la rougeole, les infections sexuelles transmissibles, les méningites, la malnutrition.
Le taux de mortalité infantile est élevé chez les enfants de moins de moins de cinq ans en raison, en particulier, des infections respiratoires aiguës et des maladies diarrhéiques. Les causes directes des décès maternels sont les infections, les hémorragies et les dystocies.
Les programmes existants de lutte contre la maladie sont peu efficaces et les mesures d’hygiène et d’assainissement sont insuffisantes.
A cet état sanitaire préoccupant vient s’ajouter un taux de prévalence du VIH/SIDA estimé à 6,5 %. Les épidémies de rougeole, méningite et choléra sont importantes.